Festival Berlioz 2016

dimanche 28 août   19:00   Cour du Château Louis XI

Benvenuto Cellini

Orchestre du Gürzenich de Cologne
Chœur de l’Opéra de Cologne
François-Xavier Roth, direction
Andrew Ollivant, direction de chœur

Ferdinand von Bothmer, ténor
Vincent Le Texier, baryton-basse
Miljenko Turk, baryton
Nikolay Didenko, basse
John Heuzenroeder, ténor
Lucas Singer, basse
Alexander Fedin, ténor
Wolfgang Stefan Schwaiger, baryton
Emily Hindrichs, soprano
Katrin Wundsam, mezzo-soprano

H. Berlioz, Benvenuto Cellini (opéra version concert)

19:00 Acte I
20:45 Entracte-repas : « Le marmiton de la sorcière » (15 €)
21:45 Acte II

Opéra en version concert racontant une histoire extraordinaire avec un orfèvre, une jolie fille, un trésorier, des artisans, un pape, un carnaval, des oreilles d’âne, un duel, un héros de l’Antiquité et la gorgone Méduse décapitée…

Pour la première fois au pays de Berlioz, l’opéra Benvenuto Cellini, en version concert. Ou comment l’autobiographie du génie qui a inscrit dans le bronze l’histoire de la gorgone Méduse décapitée par Persée a inspiré Berlioz… Avec les 190 musiciens et choristes de l’Opéra de Cologne dirigé par le maestro François-Xavier Roth.

Orchestre du Gürzenich de Cologne
L’Orchestre Gürzenich de Cologne est l’un des meilleurs orchestres d’Allemagne, dont l’origine remonte au XVe siècle. À partir de 1857, ses concerts se tinrent à la salle de concert de Gürzenich qui donna son nom actuel à l’orchestre. L’Orchestre Gürzenich a créé des partitions qui font aujourd’hui partie de l’histoire de la musique, tels le Double Concerto de Brahms ou la 5e Symphonie de Mahler. En 1986, l’orchestre a élu résidence à la Philharmonie de Cologne. Sous la baguette de Markus Stenz, il a enregistré l’intégrale des symphonies de Mahler, Shostakovich, Prokofiev, Tchaïkovski et Rachmaninov. L’orchestre est régulièrement invité dans le monde entier, à Athènes, Édimbourg, Londres, ainsi qu’en Asie à Séoul, Hong Kong, Shanghai et Pékin. Depuis 2015, l’orchestre est dirigé par François-Xavier Roth. Le slogan de la formation est “Plus de musique pour tout le monde !”, traduisant sa volonté d’ouverture sociale et artistique.

François-Xavier Roth, direction
François-Xavier Roth est l’un des chefs les plus charismatiques et entreprenants de sa génération. Depuis 2011, il est directeur musical du SWR Sinfonieorchester Baden-Baden und Freiburg. À partir de septembre 2015 il est nommé Generalmusikdirektor à Cologne, réunissant la direction artistique de l’Opéra et de l’orchestre du Gürzenich. Son répertoire s’étend de la musique du XVIIe siècle aux œuvres contemporaines et couvre tous les genres : musique symphonique, opératique et chambriste. En 2003, il crée Les Siècles, orchestre d’un genre nouveau qui joue chaque répertoire sur les instruments historiques appropriés. Ses prochains engagements incluent des concerts à la tête du London Symphony Orchestra et du BBC Symphony Orchestra, l’Orchestre Symphonique de Boston, l’Orchestre Philharmonique de Berlin, l’Orchestre Royal du Concertgebouw, l’Orchestre Symphonique de Vienne, l’Orchestre de la Radio Néerlandaise…

Chœur de l’Opéra de Cologne
Le chœur existe depuis près de 200 ans. Il a connu son âge d’or sous la direction de Peter Hammers entre 1936 et 1948. En 1959, le chef de chœur Hans Wolfang Schmitz conduit l’ensemble vers une renommée allant bien au-delà des murs de la ville de Cologne. De 1992 à 2005, Albert Limbach prend sa suite et dirige des représentations mémorables, notamment Intolleranza de Luigi Nono et Celan de Peter Ruzicka. En 2005, il passa la main à Andrew Ollivant. Ce dernier a orienté l’ensemble vers un répertoire éclectique, avec un accent sur la musique contemporaine, ce qui démontre la grande maîtrise vocale de ses 63 choristes (29 femmes et 34 hommes). Dans les grandes productions s‘ajoutent 14 femmes et 20 hommes supplémentaires au chœur.

Andrew Ollivant, direction de chœur
Né à Singapour et citoyen britannique, Andrew Ollivant a été choriste à la "St. George’s Chapel" et a étudié au "Trinity College" de Cambridge. Il fut voix de basse au "King’s College", avec lequel il a fait quelques enregistrements. Il a reçu l’enseignement de George Hurst pour apprendre la direction et devint ensuite professeur à son tour à l’Université de Londres. Après une expérience à Hanovre comme répétiteur de ballet, il s’engagea comme chef de chœur à Lüneburg, poste qu’il occupa ensuite à Coburg, Kaiserslautern et Saarbrücken. Andrew Ollivant est chef de chœur à l’Opéra de Cologne depuis la saison 2005-2006.

Ferdinand von Bothmer, ténor
Ferdinand von Bothmer a étudié la direction à l’Université de Musique de Vienne tout en prenant des cours particuliers de chant. De 1999 à 2007, le tenor a été membre du Vienna Volksoper. C’est ensuite comme ténor de rang international qu’il a collaboré avec les Opéras de Washington, Milan, Zürich, Bruxelles, Tokyo, Düsseldorf, Hambourg, Stuttgart, Vienne et Bratislava. Son répertoire comprend des rôles chez Wagner comme Lohengrin, Stolzing, Loge et Erik ; il a aussi interprété ceux de Max dans Freischütz, Don Ottavio dans Don Giovanni de Mozart ou encore Assad dans La Reine de Saba de Goldmark.

Vincent Le Texier, baryton-basse
Le baryton français Vincent Le Texier a d’abord fait sa formation vocale avec Udo Reinemann avant d’être admis à l’École d’Art Lyrique de l’Opéra de Paris. Sa carrière professionnelle a débuté avec le rôle de Goulaud dans Pelleas et Melisande qu’il chante aujourd’hui encore dans les plus prestigieuses salles du monde. Son répertoire couvre toutes les époques, du baroque aux créations contemporaines. Vincent Le Texier est régulièrement invité par des opéras prestigieux, tels que le Théâtre Royal de la Monnaie à Bruxelles, l’Opéra de San Francisco, l’Amsterdam Concertgebouw ainsi que les opéras de Pairs, Madrid et Stuttgart. Il a aussi travaillé avec les maestros Alain Lombard, Marc Minkowski, Kent Nagano, Marek Janowski et Alain Altinoglu.

Miljenko Turk, baryton
Le jeune baryton croate Miljenko Turk fait ses études de chant à Graz auprès de Wolfgang Gamerith, puis il se spécialise dans le domaine du Lied et de l’oratorio avec Hans Sotin à la Musikhochschule de Cologne et Dietrich Fischer-Dieskau au cours de master-classes. Il rejoint la troupe de l’Opéra de Cologne, dont il demeure l’invité régulier, où il chante Papageno (La Flûte enchantée), Dandini (La Cenerentola), Malatesta (Don Pasquale), Marcello (La Bohème), Guglielmo (Così fan tutte), Sharpless (Madame Butterfly), Donner (L’Or du Rhin), les rôle-titres de Billy Budd et de Jakob Lenz, Wolfram (Tannhäuser)… Il est régulièrement invité aux festivals de Bayreuth, Salzbourg, Garsington, Ludwigsburg, au Volksoper de Vienne, au Staatstheater de Stuttgart, au Volkstheater de Rostock, au Théâtre des Champs-Élysées. Il se produit aussi en récital et en concert (Philharmonie de Cologne, Gasteig de Munich, Schlossfestspiele de Ludwigsburg, Tonhalle de Düsseldorf ).

Nikolay Didenko, basse
Le chanteur russe Nikolay Didenko, basse, est diplômé de l’Académie d’Art Choral de Moscou. Il a été soliste au Nouvel Opéra de Moscou en 2003-2004 et membre du Houston Grand Opera Studio jusqu’en 2005. Durant sa carrière, il a notamment chanté dans La Forza del Destino à l’Opéra de Cologne, La Sonnambula au Théâtre du Bolchoï, Norma en tournée avec Europa Galante, Falstaff à l’Opéra de Bilbao, Don Carlo à l’Opéra de Cologne ou encore la Quatorzième Symphonie de Chostakovitch avec le Saint Paul Chamber Orchestra. Il a récemment été invité pour Benvenuto Cellini à l’Opéra de Cologne ainsi que pour l’avant-première mondiale de Green Mass d’Alexander Raskatov avec le London Philharmonic Orchestra.

John Heuzenroeder, ténor
Le ténor Australien a étudié au "Victorian College of the Arts" à Melbourne, avant de devenir ténor soliste avec l’Opéra d’Australie. Depuis la saison 2009-2010, il est devenu membre de l’Opéra de Cologne. John Heuzenroeder a chanté à l’opéra et en concerts sous la baguette de Marcus Stenz, Simone Young, Marcus Proschner et Konrad Junghänel. Il a collaboré également avec les orchestres symphoniques de Sydney, de Melbourne, de Tasmanie et d’Adélaïde. En 2014, il apparut comme Oronte dans Alcina, Kauffman dans Jakob Lenz ou encore Jaquino dans Fidelio. En 2015, il a chanté dans Le Tourneur d’écrous, interprétant le rôle de Quint, et Le Journal d’un disparu de Janáček à Cologne.

Lucas Singer, basse
Après avoir obtenu son baccalauréat, Lucas Singer, basse, a étudié le piano à l’Université de Flokwang à Essen, recevant en même temps l’enseignement vocal de son père Hartmut Singer qu’il poursuivit avec Mechthild Georg à l’Université de musique et de dance de Cologne. Il apparait en 2010 comme Oberlin dans l’opéra de Wolfgang Rihm Jakob Lenz, ou encore comme Sarastro et Sprecher dans La Flûte Enchantée de Mozart. Lucas Singer est aussi actif en dehors de l’opéra, enregistrant notamment la Messe en si mineur de Jean-Sébastien Bach. En 2014-2015, il est devenu membre de l’Opéra de Cologne, interprétant Sarastro dans La Flûte Enchantée, Eremit dans Der Freischütz, Graf Lamoral dans Arabella, Publio dans la Clémence de Titus, Zuniga dans Carmen, Lodovico dans Otello et Colline dans La Bohème.

Alexander Fedin, ténor
Ancien élève du Conservatoire de Moscou, le ténor russe est invité régulièrement par les plus grands opéras, tels que le Royal Opera House Covent Garden, le Vienna Staatsoper, le Deutsche Oper Berlin, le Hamburgische Staatsoper, l’Opéra de Zürich, le Staatstheater Stuttgart ou encore le Théâtre du Bolshoi à Moscou. Il endosse souvent les rôles virtuoses d’opéras italiens ou russes, tels Alfredo dans La Traviata ou Lenskij dans Eugen Onegin. Il est membre de l’Opéra de Cologne depuis de nombreuses années. Il y a interprété entre autres Don Curzio dans Les Noces de Figaro, Sir Hervey dans Anna Bolena et Hauptmann dans Wozzeck.

Wolfgang Stefan Schwaiger, baryton
Ce jeune baryton, né dans le Tyrol autrichien, a commencé à étudier le chant comme choriste aux Petits chanteurs de Wilten (Wiltener Sängerknaben) où il a très tôt été choisi comme soliste. En 2002 et 2004, il s’illustra brillamment au concours national “Prima la musica”. Au Tiroler Landestheater, il prend part aux productions de Turandot et Carmen notamment. Wolfgang Stefan Schwaiger compléta ensuite sa formation musical à l’Université de musique de Vienne. Il s’illustra dans de nombreux concours à cette époque puis poursuivit sa carrière au Schlosstheater Schönbrunn avant de venir, enfin, à l’Opéra de Cologne. Il y a interprété de nombreux rôles, tels Morales dans Carmen, Graf Dominik dans Arabella, le rôle titre dans Le Roi Arthur et bien sûr Pompeo dans Benvenuto Cellini.

Emily Hindrichs, soprano
La soprane américaine est diplômée de l’Université du Mississippi du Sud, de l’Université d’Exeter et du Conservatoire de la Nouvelle-Angleterre, complétant enfin sa formation musicale au Seattle Opera Young Artists Program. Hindrich bénéficie de l’aide de la Sullivan Foundation Award et a gagné le concours d’Opéras Las Azuriales en France. En 2013, la jeune chanteuse rejoint le Badisches Staatstheater Karlsruhe, avant de collaborer avec l’English National Opera, le Saarländisches Staatstheater Saarbrücken, le Seattle Opera, le Chicago Opera Theatre ainsi que le New Orleans Opera. Emily Hindrichs chante aussi en concert avec le Toronto Symphony Orchestra, l’International Bachakademie de Stuttgart sous la baguette de Helmuth Rilling, l’American Symphony Orchestra et le Seattle Symphony. Depuis la saison 2015, la soprane chante avec l’Opéra de Cologne.

Katrin Wundsam, mezzo-soprano
Katrin Wundsam a étudié à la Mozarteum de Salzbourg et a suivi l’enseignement de Margreet Honig à Amsterdam. Après des passages à Linz, Passau, Bonn et au Bregenz Festival, la mezzo-soprane Autrichienne s’est engagée avec l’Opéra de Cologne depuis 2009. Elle y a joué les premiers rôles dans Les Contes d’Hoffmann, Madame Butterfly, l’Anneau du Nibelung. En décembre 2012, elle remporte le Prix Offenbach attribué par les Amis de l’Opéra de Cologne, en vertu de son parcours artistique remarquable. Elle a récemment interprété Ottavia dans Le Couronnement de Poppée de Montverdi, Hélène Bezukhova dans Guerre et paix, Sesto dans La Clémence de Titus, Smeton dans Anna Bolena ou encore le rôle titre dans Carmen.

JPEG - 424.1 ko
Choeur de l’Opéra de Cologne


JPEG - 729.3 ko
Orchestre Gürzenich de Cologne © Matthias Baus


JPEG - 294.2 ko
François-Xavier Roth © Francois Sechet


JPEG - 289.4 ko
Andrew Ollivant


JPEG - 564.1 ko
Nikolay Didenko


JPEG - 787.3 ko
Alexander Fedin
JPEG - 134.2 ko
Emily Hindrichs © Arielle Doneson


JPEG - 538.4 ko
Wolfang Schwaiger © Klein


JPEG - 716.5 ko
Lucas Singer © Fabian Stuertz


JPEG - 525.3 ko
Miljenko Turk © Ute Brachwitz


JPEG - 423 ko
John Heuzenroeder


JPEG - 475.2 ko
Ferdinand von Bothmer


JPEG - 517 ko
Katrin Wundsam


JPEG - 258.3 ko
Vincent Le Texier