mardi 22 août   21:00   Cour du Château Louis XI

Heroic and crazy !

Aurora Orchestra / Londres
Nicholas Collon, direction
Benedict Nelson, baryton

B. Britten Sinfonietta op. 1
P. Maxwell Davies Eight songs for a Mad King
L. van Beethoven Symphonie n°3 « Héroïque »*

*Jouée par cœur

Le festival accueille pour la première fois l’orchestre anglais Aurora dirigé par son fondateur, le jeune et talentueux Nicholas Collon. Une soirée symphonique autour de la folie des puissants, avec notamment Eight songs for a Mad King du compositeur britannique Peter Maxwell Davies, disparu en 2016, auquel le festival rend hommage cette année. Mais aussi la célèbre Symphonie Héroïque de Beethoven (initialement dédiée à Napoléon) qui sera jouée debout et par cœur, sans chaise ni pupitre : une spécialité de cet orchestre qui promet d’être la révélation de cette édition du festival !

Nicholas Collon, direction
Violiste et organiste de formation issu du Clare College de Cambridge, le jeune chef britannique Nicholas Collon fonde l’Aurora Orchestra en 2005. Invité régulier des BBC Proms, cet orchestre avant-gardiste (à l’image de son chef) est connu pour la variété de son répertoire, qu’il joue de mémoire. Nicholas Collon est régulièrement invité à diriger de nombreux orchestres de prestige tels le Philharmonia de Londres, le BBC Philharmonic de Manchester ou encore les orchestres symphoniques nationaux de Birmingham, du Danemark et du Capitole de Toulouse. Le chef compte 200 directions d’opéra à son actif dont plusieurs en tournée, notamment avec l’English National Opera et l’opéra national du pays de Galles mais également à Glyndebourne. Il est, depuis 2016, le chef principal de l’Orchestre de la Résidence de la Haye.

Aurora Orchestra / Londres
Aurora Orchestra est un orchestre très créatif qui allie une haute qualité de jeu avec une ampleur exceptionnelle d’horizons artistiques, ainsi qu’un grand sens de l’innovation durant ses concerts. Créé en 2005, l’orchestre a travaillé avec les plus grands artistes, citons Ian Bostridge, Brett Dean, Anthony Marwood et Sarah Connolly à Edmund de Waal, Wayne McGregor et Michael Clark. Avec de remarquables musiciens qui font partie d’une nouvelle génération d’instrumentistes britanniques, travaillant sous la direction artistique du Chef d’Orchestre Principal, Nicholas Collon, Aurora fait preuve d’innovation et d’audace quant à la programmation et la présentation d’un concert : en réaction aux conventions liées au format d’un concert classique, il souhaite ainsi créer un dialogue créatif entre la musique orchestrale et les autres formes artistiques. Parmi ses plus belles initiatives figure la présentation de symphonies entières sans l’aide de partitions – c’est probablement le seul orchestre au monde qui peut se permettre une telle audace. Orchestre résident à Kings Place à Londres depuis 2009, Aurora fut aussi Orchestre associé à la LSO St Luke’s entre 2010–2015, et en 2016 devint Orchestre associé au Southbank Centre. Il se produit régulièrement au Wigmore Hall, dans le Globe Theatre, au Royal Opera House (Linbury Theatre), au Royal Albert Hall, où il a joué pendant les six dernières saisons aux BBC Proms. Au-delà de la présentation d’une grande sélection du répertoire existant (de la musique baroque ancienne aux chefs-d’œuvre contemporains), Aurora Orchestra souhaite présenter des œuvres modernes tels que certains compositeurs de premier plan comme Julian Anderson, Benedict Mason, Alexander Goehr, Orlando Gough, Anna Meredith, Nico Muhly, Martin Suckling et Judith Weir. Avec la volonté de rendre accessible à tous la musique, Aurora est devenu l’un des ensembles les plus actifs au Royaume Uni et il participe à de nombreux concerts dans tout le pays. Les tournées à l’étranger au cours de ces dernières années ont donné lieu à des voyages à Brème, São Paulo, St Pétersbourg, Shanghai et Melbourne, où Aurora était l’invité d’honneur du Melbourne Festival de 2014. Avec quelques 80 concerts chaque année, l’orchestre joue devant plus de 30 000 personnes au Royaume Uni et partout dans le monde. Le travail d’Aurora a été récompensé par de nombreux grands prix : le Royal Philharmonic Society Ensemble Award, un ECHO Klassik Award en Allemagne, et un Music Education Council Award pour sa collaboration avec le Tri-Borough Music Hub. Aurora bénéficie du soutien du Arts Council England, de la John Ellerman Foundation, la Esmée Fairbairn Foundation, et la Paul Hamlyn Foundation, ainsi que d’un appui de ses « Friends et Patrons ».

Benedict Nelson, baryton
Né à Londres, formé à la Guildhall School of Music and Drama, primé du prestigieux Kathleen Ferrier Awards à 23 ans et ayant fait ses armes à l’English National Opera, Benedict Nelson est aujourd’hui l’un des barytons britanniques les plus prisés. Vanté pour sa sensibilité et son aisance sur scène, Benedict Nelson est en récital comme à l’opéra. Il incarne de grands rôles tels que le Comte et Figaro (Le Mariage de Figaro), Énée (Didon et Énée), Algernon Moncrieff (L’Importance d’être Constant) dans les plus grandes maisons d’opéra (Teatro Regio de Turin, Royal Opera House, Lincoln center, Opéra de Lyon…). Il interprète également La Symphonie n°1 de R. Vaughan Williams avec l’Orchestre national royal d’Écosse, L’Arche de Noé de B. Britten avec La Maîtrise de Radio France, le Das Berliner Requiem de K. Weill avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France ou encore la Messe en si mineur de S. Bach avec l’orchestre Aurora…

JPEG - 94.2 ko
Nicholas Collon ©Jim Hinson
JPEG - 93.2 ko
Aurora Orchestra ©Simon Weir
JPEG - 157.9 ko
Benedict Nelson ©Paul Wilkinson