Festival Berlioz 2016

dimanche 21 août   21:00   Cour du Château Louis XI

Roméo et Juliette

Orchestre Révolutionnaire et Romantique
Monteverdi Choir
National Youth Choir of Scotland

Sir John Eliot Gardiner, direction
Dinis Sousa, chef assistant
Julie Boulianne, mezzo-soprano
Jean-Paul Fouchécourt, ténor
Laurent Naouri, baryton

H. Berlioz, Roméo et Juliette, symphonie dramatique

Roméo et Juliette de Berlioz avec l’Orchestre Révolutionnaire et Romantique, le Monteverdi Choir et des voix magnifiques sous la baguette du plus anglais des maîtres berlioziens : Sir John Eliot Gardiner, de retour au festival pour la troisième année consécutive.

Orchestre Révolutionnaire et Romantique
Sous le patronage de son Altesse le Prince de Galles
Fondé par Sir John Eliot Gardiner en 1989, l’Orchestre est internationalement connu pour ses enregistrements des œuvres de Beethoven dans les années 1990. L’orchestre a également été salué pour son interprétation d’œuvres du répertoire romantique, à commencer par celles d’Hector Berlioz. Il a enregistré la Symphonie fantastique dans l’auditorium du Conservatoire de Paris où elle fut initialement créée en 1830. En 1993, l’orchestre donna la première interprétation moderne de la Messe Solennelle alors récemment redécouverte. Il joua par la suite le chef-œuvre de Berlioz Les Troyens en France en 2003, une première, ainsi que des opéras de Weber (Oberon et Le Freischütz), de Bizet (Carmen) et de Chabrier (L’Étoile).

Monteverdi Choir
Sous le patronage de son Altesse le Prince de Galles
Fondé par Sir John Eliot Gardiner en 1964, le Chœur Monteverdi compte à ce jour près de 150 enregistrements et que sont venues récompenser nombre de distinctions. L’un des plus remarqué fut celui de l’intégrale des cantates de Bach, soit un enchainement vertigineux de 198 morceaux. L’année dernière, le Chœur a participé à de nombreux projets, de la Messe en si mineur de Bach avec les English Baroque Soloists à la tournée de concerts aux États-Unis pour les Vêpres de Monteverdi et la Messe Glagolitique de Janáček. Le Chœur a également chanté pour des opéras, comme ce fut le cas récemment pour Orphée et Eurydice de Gluck avec le Royal Opera House à Covent Garden en 2015. Le prochain grand projet de la formation sera le 450e anniversaire de la naissance de Monteverdi en 2017.

National Youth Choir of Scotland
Créé en 1996 par son directeur artistique et chef d’orchestre Christopher Bell, le National Youth Choir of Scotland (NYCoS) est un chœur d’exception pour les jeunes écossais âgés de 16 à 25 ans, composé d’une centaine de chanteurs. Le NYCoS s’est produit au Royaume-Uni au cours d’évènements prestigieux (le Festival International d’Edinburgh et les MTV Music Awards d’ Europe) et à l’international en Europe et aux USA. En 2012, le NYCoS est devenu la 1ère organisation artistique de jeunes à gagner le Royal Philharmonic Society Music Award dans la catégorie Ensemble, qui a récompensé les performances spectaculaires du Requiem de Duruflé avec le Scottish Chamber Orchestra et Robin Ticciati, et du Belshazzar’s Feast de Walton avec le Royal Scottish National Orchestra. En 2014, ils ont interprété le Requiem de Mozart et la première de What if d’Eric Whitacre aux côtés du Virtual Youth Choir.

Sir John Eliot Gardiner, direction
Sir John Eliot Gardiner est le fondateur et le directeur artistique du Monteverdi Choir, de l’English Baroque Soloists et de l’Orchestre Révolutionnaire et Romantique. L’étendue de son répertoire se mesure à l’aune de ses 250 enregistrements et de ses multiples récompenses internationales, dont le Gramophone Award récompensant l’ensemble de sa carrière. Gardiner a été nommé docteur honoris causa par l’Université de Cambridge et l’Université de Lyon. Il a été fait chevalier par la Reine d’Angleterre en 1998, a reçu l’Ordre du Mérite de la République fédérale d’Allemagne en 2005 et a été fait Chevalier de la Légion d’Honneur par la République française en 2010. Il a écrit un livre sur Bach, Music in the Castle of Heaven (2014), et est Président des Archives de Bach à Leipzig. Sir John Eliot Gardiner a enfin reçu le prix de l’Amsterdam Concertgebouw en 2015.

Dinis Sousa, chef assistant
Le chef d’orchestre et pianiste portugais Dinis Sousa a étudié à l’École de Musique et de Théâtre Guildhall (Londres) où il a été chef assistant. Il suit les cours de direction d’orchestre de S. Edwards et T. Redmond, et de piano avec P. Jenkins et M. Roscoe. Il a également pris part à plusieurs master-classes avec S. Costa, A. Hewitt, R. Egarr, R. Gothóni, J.-S. Béreau. Depuis 2013, il travaille aux côtés de Sir John Eliot Gardiner, en l’assistant sur plusieurs projets avec le London Symphony Orchestra, le Berliner Philharmoniker et aujourd’hui l’Orchestre Révolutionnaire et Romantique et le Monteverdi Choir aux BBC Proms. Il est le créateur et directeur artistique de l’Orquestra XXI de Londres, orchestre plébiscité qui rassemble quelques-uns des meilleurs jeunes musiciens expatriés portugais. L’orchestre est déjà considéré comme l’un des ensembles majeurs du Portugal, jouant régulièrement dans les plus grandes salles de concerts.

Julie Boulianne, mezzo-soprano
Mezzo-soprano québécoise, Julie Boulianne est diplômée de l’Université McGill et de la Juilliard School de New York. Elle se produit dès lors avec les plus grands chefs et dans les plus prestigieuses maisons telles que le Metropolitan Opera de New York, les opéras de Montréal, Vancouver, Miami, Boston, Amsterdam, Zurich, Paris, Lyon ou Covent Garden, et les festivals de Glimmerglass et Saito-Kinen. Son vaste répertoire s’étend de Gluck (Iphigénie en Tauride) à The Tempest, création de Thomas Adès avec une prédilection pour l’Opéra français (Marguerite dans La Damnation de Faust, Béatrice dans Béatrice et Bénédict, Siebel dans Faust, Stéphano dans Roméo et Juliette, Lazuli dans L’Étoile, les rôles-titres dans Cendrillon et L’Enfant et les Sortilèges…), Mozart (Elvira dans Don Giovanni, Cherubino dans Le Nozze di Figaro, Annio et Sesto dans La Clemenza di Tito…) et le belcanto (Rosina du Barbiere di Siviglia, Cenerentola, Roméo dans I Capuleti e i Montecchi…).

Jean-Paul Fouchécourt, ténor
Jean-Paul Fouchécourt a gagné une réputation internationale par ses interprétations du rôle titre de Platée de Rameau, Arnalta dans L’incoronazione di Poppea de Monteverdi, les Quatre Valets dans Les Contes d’Hoffmann de Offenbach, Ouf 1er dans L’étoile de Chabrier et le Mari dans les Mamelles de Tirésias de Poulenc. Il combine sensibilité, élégance du chant et diction avec malice et une forte présence scénique qui en font l’interprète privilégié pour de nombreux rôles de caractère. Il s’est produit sur les scènes de Covent Garden, Metropolitan Opera de New York, Opera de Paris-Bastille… dans les festivals d’Aix-en-Provence, Saito Kinen (Japan), BBC Proms, Salzburg (Austria)… Il est l’invité d’orchestres prestigieux tels Saito Kinen orchestra, le Boston Symphony orchestra, l’Orchestre national de France, London Philharmonic Orchestra, Orchestre philharmonique de Berlin sous la direction de plus grands chefs comme Charles Dutoit, Sir John Eliot Gardiner, Valery Gergiev, Nikolaus Harnoncourt, Seiji Ozawa, Antonio Pappano, Sir Simon Rattle…

Laurent Naouri, baryton
Après ses études à Londres, Laurent Naouri est rapidement engagé sur de nombreuses scènes nationales puis internationales. Son répertoire comporte une quarantaine de rôles, depuis les premiers baroques jusqu’aux opéras contemporains, tels que les Quatre Rôles Maléfiques (Les Contes d’Hoffmann), Golaud (Pelléas et Mélisande), Comte Almaviva (Les Noces de Figaro), Falstaff, Sharpless (Madame Butterfly) et Germont (La Traviata). Il interprète ces rôles sur les plus grandes scènes internationales : Opéra de Paris, Madrid, Milan, Barcelone, Théâtre des Champs-Elysées, Deutsch Oper de Berlin, Orange, Glyndebourne, Aix-en-Provence, Salzbourg, Santa Fe, Dallas, et au Metropolitan Opera de New York.
Parmi ses projets, le rôle de Ruprecht (L’Ange de Feu de Prokofiev) à Lyon, Somarone (version de concert de Béatrice et Bénédict) et le Marquis de Granville (création de l’opéra Trompe la Mort de Luca Francesconi) à l’Opéra de Paris. Au Metropolitan Opera, il interprétera les rôles de Capulet (Roméo et Juliette), Pandolfe (Cendrillon), les Quatre Rôles Maléfiques et le Grand Prêtre (Samson et Dalila).

JPEG - 477.8 ko
Sir John Eliot Gardiner © Sim Canetty Clarke


JPEG - 163.4 ko
Dinis Sousa ©David Rodrigues


JPEG - 193.8 ko
Julie Boulianne © Julien Faugère


JPEG - 454.4 ko
Jean-Paul Fouchécourt


JPEG - 748.3 ko
Laurent Naouri © Bernard Martinez