vendredi 18 août   21:00   Saint-Antoine-l’Abbaye, Église abbatiale

Welcome to all the pleasures

The King’s Consort
Robert King, direction
Berit Solset, soprano
Robin Blaze, contreténor
Joshua Ellicott, ténor

H. Purcell Ode to St Cecilia « Welcome to all the pleasures »
B. Britten Hymn to St Cecilia
G. F. Haendel Ode to St Cecilia « From harmony, from heav’nly harmony »

C’est en douceur et en majesté, dans l’église abbatiale de Saint-Antoine-l’Abbaye, au cœur de ces paysages qui ont tant fait rêver Berlioz, que s’ouvrira le Festival 2017. Plaçant cette édition sous la symbolique protection de Sainte-Cécile, patronne des musiciens, le King’s Consort dirigé par son fondateur Robert King, référence dans le monde de la musique baroque, présentera des chefs d’œuvre de la musique anglaise (que Berlioz aurait pu entendre lors de ses voyages à Londres où il découvre la musique de Purcell et s’enthousiasme de celle de Haendel). Welcome to all the pleasures ! Bienvenue à tous les plaisirs !

Robert King, direction
Robert King figure parmi les principaux chefs d’orchestre britanniques de sa génération et depuis presque 36 ans se produit à travers le monde en dirigeant un large spectre de répertoire couvrant cinq siècles.
Né en 1960, il est choriste au sein du célèbre chœur de St John‘s College de Cambridge, et parmi ses prestations en soliste, l’on trouve l’un des enregistrements les plus célèbres du Requiem de Duruflé. Pendant ses études à l’Université de Cambridge, il fonde, en 1980, l’orchestre et chœur baroque The King’s Consort avec lequel il se produit dans tous les pays d’Europe, en Amérique du Nord et du Sud et en Extrême-Orient, et avec lequel il a également réalisé plus de 100 enregistrements qui ont été vendu à plus d’un million et demi d’exemplaires, remportant de nombreux prix. C’est en 1991 qu’il fait ses débuts aux BBC Proms et est réinvité à de nombreuses reprises. Robert King enregistre pour le label VIVAT.
La brillante carrière de Robert King en tant que chef d’orchestre l’a conduit à diriger aux États-Unis des orchestres tels que New World, Seattle, Baltimore, Houston, Oregon, Detroit, Atlanta, National, Minnesota et Pacific Symphony Orchestra ; au Canada le Calgary Philharmonic Orchestra, Manitoba Chamber Orchestra et Les Violons du Roy, en Scandinavie le Bergen Philharmonic, Danish National Radio, Stavanger, Malmö, Trondheim, Sondjelands, Norrköping, Aalborg et Iceland Symphony Orchestras ; en Italie l’Orchestre National Symphonique de la RAI et l’Orchestra Verdi Milan ; en Allemagne le NDR et WDR Symphony Orchestras, Hamburg Symphony et Munich Radio Orchestra ; en Suisse Zurich Chamber Orchestra et RTSI Symphony ; en France l’Orchestre Philharmonique de Monte Carlo ; en Hollande le Nederlands Kamerorkest ; en Espagne l’Orquesta Sinfónica de Tenerife, Orquesta Ciudad de Barcelona, Orquesta Sinfónica de Navarra, Orquesta e Coro Ciudad de Madrid, Real Filharmonia de Galicia et Real Orquesta Sinfónica de Sevilla ; et à Hong Kong le Hong Kong Sinfonietta. Robert King est également un chef de chœur très demandé et a travaillé avec Nederlands Kamerkoor, Orfeo Catala, Orfeón Donostiarra, Swiss Radio Choir, Collegium Vocale Ghent ainsi que BBC Singers. Parmi les Opéras qu’il a dirigés l’on trouve Ottone de Haendel au Japon et au Royaume-Uni, Ezio de Haendel au Théâtre des Champs-Élysées à Paris, The Indian Queen de Purcell au Royaume-Uni et en Allemagne, The Fairy Queen de Purcell en Espagne et en Angleterre et Armide de Gluck au Buxton Festival.
Parallèlement à son interprétation très appréciée des œuvres baroques, le répertoire de chef d’orchestre de Robert King comprend des œuvres chorales et orchestrales, classiques et romantiques, principalement de Mozart, Haydn et Mendelssohn. Robert King fait également partager sa prédilection pour les compositeurs britanniques du début du XXème siècle, comme en particulier les œuvres de Ralph Vaughan Williams Stanford et Parry.
Robert King est considéré comme l’un des principaux experts de la musique de Purcell. Parallèlement aux intégrales discographiques et à l’établissement de nouvelles éditions consacrées aux œuvres de Purcell, il fut directeur artistique du Festival du Tricentenaire au Wigmore Hall et l’auteur d’une biographie définitive sur ce compositeur. Il écrit et présente de nombreux programmes à la BBC. Dans le domaine de la musique de film Robert King a été consultant sur The Kingdom of Heaven de Ridley Scott et l’on peut l’entendre jouer du clavecin dans Shrek 2. Parmi ses autres projets avec Hollywood, l’on peut noter Narnia, Pirates des Carraïbes, Flushed Away et Da Vinci Code en tant qu’assistant du compositeur Hans Zimmer.
Ses derniers enregistrements sur le label Vivat reçoivent un très bel accueil à la suite de la nomination de I Was Glad - Sacred Music of Stanford and Parry au Gramophone Awards, en particulier Handel-Mendelssohn : Israel in Ägypten et, plus récemment, A Voice from Heaven.

The King’s Consort
The King’s Consort est un des premiers ensembles européens sur instruments d’époque. Fondé en 1980, The King’s Consort et son célèbre chœur se produisent en tournée sur les cinq continents et donne des concerts dans presque tous les pays d’Europe, au Japon, à Hong Kong, en Extrême-Orient, aussi bien qu’en Amérique du Nord et du Sud. Avec cent titres à son catalogue et plus d’un million de CDs de vendus, The King’s Consort est l’un des ensembles sur instruments anciens qui a le plus enregistré. L’ensemble enregistre pour le label VIVAT.
Depuis plus de trois décennies, The King’s Consort, sous la direction artistique de Robert King, présente une audacieuse variété de répertoire allant de 1550 à nos jours sur la plupart des plus grandes scènes européennes. À son actif, sept apparitions aux BBC Proms, ainsi que des représentations du spectaculaire programme du Couronnement de Georges II, la reconstitution vénitienne de Lo Spozalizio, la Messe en Si Mineur et la Passion selon Saint Matthieu de Bach, Elijah de Mendelssohn au Royaume-Uni et dans toute l’Europe, des représentations mises en scène de The Fairy Queen en Espagne et en Grande-Bretagne, le concert d’ouverture pour les célébrations Purcell à la BBC TV, et le Requiem de Mozart dans un cadre aussi spectaculaire que celui du Palais de l’Alhambra à Grenade. Parmi les opéras mis en scène figurent Ottone de Haendel au Japon et en Angleterre, Ezio de Haendel au Théâtre des Champs Élysées à Paris, The Indian Queen de Purcell dans le théâtre historique de Schwetzingen en Allemagne. Les tournées en dehors de l’Europe les ont amenés à se produire en concerts, ou encore pour des opéras, au Japon, à Hong Kong, aux Philippines, au Mexique, au Brésil, en Argentine et à travers les États-Unis et le Canada.
Les enregistrements de The King’s Consort remportent de nombreux prix internationaux et sont vendus à plus d’un million et demi d’exemplaires. Bien que cet orchestre soit particulièrement apprécié pour ses nombreux enregistrements de Haendel et Purcell, son catalogue comprend également des œuvres de compositeurs allant d’Albinoni à Zelenka, incluant la Messe en Si de J. S. Bach, La Petite Messe Solennelle de Rossini, la musique sacrée de Mozart, et l’impressionnante reconstitution vénitienne de Lo Sposalizio. Au sein de l’intégrale des Odes et Welcome Songs, Secular Songs et Sacred Music figurent vingt cinq premières mondiales hissant ainsi The King’s Consort au rang d’interprète majeur de Purcell. The King’s Consort s’est fait également remarquer par ses nombreux enregistrements d’oratorios et d’opéras de Haendel. Parmi leurs enregistrements figurent également l’intégrale de la musique sacrée de Monteverdi, et celle en dix CDs de l’intégrale de la musique sacrée de Vivaldi. Également encensés par la critique, l’enregistrement du Couronnement du Roi George II promu immédiatement au rang de best-seller ainsi que la pittoresque Ode à la Sainte Cécile de Haendel, le Requiem de Michael Haydn, « Meilleur enregistrement de chant choral » de la BBC Music Magazine, et un CD de musique sacrée de Mozart avec la soprano Carolyn Sampson.
Pour le label VIVAT, The King’s consort enregistre en première mondiale un extravagant programme de musique sacrée de Stanford et Parry, largement acclamé par la critique qui est nominé aux Gramophone Awards, suivi par des enregistrements dédiés à Couperin, Beethoven, Monteverdi, Haendel, Purcell, Mendelssohn et plus récemment A Voice from Heaven.
Le Chœur de The King’s Consort enregistre la bande originale de la musique de film de The Kingdom of Heaven de Ridley Scott, ainsi que celles du Monde de Narnia, de Pirates des Caraïbes, de Souris City et de Da Vinci Code.
The King’s Consort s’est produit récemment en tournées européennes avec La Passion selon Saint-Matthieu et la Messe en Si de Bach, Le Messie de Haendel, Le Couronnement du Roi George II, les Requiems de Mozart et Michael Haydn à Lucerne, Paulus de Mendelssohn au Gewaudhaus à Leipzig et au Enescu Festival à Bucarest, La Création de Haydn au Flanders Festival, Le Messie de Haendel dans toute l’Europe, Dies Natalis de Finzi et Les Illuminations de Britten au Wigmore Hall et au festival Midsummer du Château d’Hardelot, The Fairy Queen, King Arthur et Dido and Aeneas de Purcell au Theater an der Wien, la version de Mendelssohn de 1833 d’Israel in Egypt de Haendel au Leipzig Gewandhaus, ainsi qu’en tournée en Autriche, en Belgique, au Danemark, en France, en Hongrie, à Malte, Mexico, aux Pays-Bas, au Portugal, en Roumanie, en Espagne, en Suisse.

Berit Solset, soprano
La soprano norvégienne Berit Solset étudie à la Norwegian State Academy of Music d’Oslo et à la Staatliche Hochschule für Musik de Karlsruhe. Elle devient rapidement l’une des chanteuses scandinaves les plus prisées avec son impressionnant répertoire allant de la Renaissance à la musique contemporaine
Elle travaille régulièrement sous la direction d’Ottavio Dantone, Bernard Labadie, Stefan Parkman, Andrew Parrott, Vasily Petrenko, George Petrou et Jos van Immerseel.
Sur les scènes d’Opéra, elle incarne Susanna dans Les Noces de Figaro, et Sigrun à l’occasion de la première mondiale de Malleus Maleficarum de Ragnar Rasmussen avec l’Arctic Opera, Rosina dans Le Barbier de Séville, Belinda dans Dido and Aeneas, Abel dans Il Primo Omicidio et Adonis dans Il Giardino d’amor de Scarlatti pour le Musikfestspiele Sanssouci Potsdam, ainsi qu’Ermione dans Oreste de Haendel à Brême.
En concert elle interprète Mozart et Rameau avec le Swedish Chamber Orchestra, Haendel avec le Norwegian Radio Orchestra, la Messe en fa mineur de Bruckner avec Oslo Philharmonic Orchestra, La Création de Haydn avec le Norwegian Radio Orchestra et le Kristiansand Symphony Orchestra, Le Songe d’une nuit d’été de Mendelssohn avec le Norwegian Radio Orchestra, Le Messie avec l’Oslo et le Bergen Philharmonic et le Stavanger Symphony Orchestra, Kafka Fragments de Kurtag à Oslo, Jephtha de Haendel avec Accademia Bizantina, Passionskantate de Hertel avec Kölner Akademie, la Messe en ut mineur de Mozart avec l’Aalborg Symphony Orchestra et le Trondheim Baroque Orchestra, l’Oratorio de Noël de J. S. Bach à Oslo et avec Drottningholm Baroque Ensemble, Requiem de Carl Rütti à Sandefjord, la Messe en si mineur de J. S. Bach avec Orchestra Nazionale della RAI Torino ainsi que l’Akademie für alte Musik Berlin, et la Symphonie N° 9 de Beethoven au Sydney Opera House.

Robin Blaze, contreténor
Robin Blaze figure parmi les meilleurs interprètes de Purcell, Bach et Haendel, et se produit et enregistre sous la direction de chefs tels que Christophers, Gardiner, Haïm, Herreweghe, Hogwood, Koopman, Goodwin, Leonhardt, King, Kraemer, Mackerras, Pinnock et Suzuki. Il étudie au Magdalen College d’Oxford puis au Royal College of Music de Londres où il est à présent professeur de chant. Il se produit dans toute l’Europe, aux Etats-Unis, en Amérique du Sud, au Japon et en Australie.
Robin Blaze chante très régulièrement avec The Academy of Ancient Music, Bach Collegium Japan, Collegium Vocale, The English Concert, The Gabrieli Consort, The King’s Consort, Florilegium, Orchestra of the Age of Enlightenment et The Sixteen.
Il se produit dans des festivals comme Ambronay, Beaune, Boston, Edinburgh, Halle, Iceland, Jérusalem, Innsbruck, Karlsruhe, Leipzig, Lucerne, Saintes et Utrecht.
Sur les scènes d’opéras, Robin interprète le rôle Athamas dans Semele de Haendel au Royal Opera House Covent Garden et à l’English National Opera, Didymus dans Theodora de Haendel à Glyndebourne, Arsamenes dans Xerxes, Hamor dans Jephtha et le rôle d’Oberon dans A Midsummer Night’s Dream de Britten avec The English National Opera, dans Rodelinda de Haendel il chante le rôle de Bertarido pour le Glyndebourne Touring Opera ainsi qu’au Göttingen Handel Festival à Karlsruhe. Il interprète Narcisco dans Agrippina de Haendel et chante également dans King Arthur de Purcell à Boston et dans The Indian Queen avec The King’s Consort au Royaume-Uni et en Allemagne.
Robin Blaze a enregistré des Cantates de Bach avec le Bach Collegium Japan pour le label BIS et avec la soprano Carolyn Sampson des duos de Haendel avec The Orchestra of the Age of Enlightenment. Pour le label Hyperion il enregistre un CD de Lute Songs avec la luthiste Elizabeth Kenny, et des Consort Songs de William Byrd et des Cantates Italiennes avec The Parley of Instruments. Il participe à une série d’enregistrements d’œuvres de Vivaldi, Kuhnau, Knüpfer et également dans The Choice of Hercules de Haendel avec The King’s Consort. Il est Didymus dans Theodora avec le Gabrieli Consort pour DG Archiv, et interprète les Odes de Purcell avec le Collegium Vocale Gent pour Harmonia Mundi ainsi que The Lover in Winter de Thomas Adès pour le label EMI.

Joshua Ellicott, ténor
Joshua Ellicott est né à Manchester et fait ses études à l’Université de York avant de poursuivre ses études de chant à la Guildhall School of Music and Drama in London. En 2006, il remporte le concours international vocal de ’s-Hertogenbosch aux Pays-Bas, évènement qui le propulse dans une carrière allant de la musique ancienne au répertoire contemporain, en récitals, concerts ou encore sur les scènes d’opéra.
Dans le domaine de la musique ancienne Joshua Ellicott a travaillé avec Nikolaus Harnoncourt et le Concentus Musicus Wien, Sir Roger Norrington et le Zurich Chamber Orchestra, chante dans Le Messie de Haendel et dans La Passion selon Saint-Matthieu de J. S. Bach à travers toute l’Europe sous la direction de Robert King et avec The King’s Consort, et interprète l’Evangéliste dans La Passion selon Saint-Matthieu dirigée par Harry Christophers avec The Boston Handel and Haydn Society. Il chante dans Saul de Haendel avec The Sixteen à Versailles, The Fairy Queen de Purcell avec le Gabrieli Consort et le Wroclaw Baroque Orchestra sous la direction de Paul McCreesh, dans La Passion selon Saint-Matthieu, direction Bernard Labadie, avec The Orchestra of the Age of Enlightenment, et donne des concerts consacrés à Haendel avec The English Concert, direction Harry Bicket. Il participe également à une tournée Européennes des Vêpres de Monteverdi avec le Concert d’Astrée, dirigées par Emmanuelle Haim.
Interprète passionné de Lieder et de chansons, Joshua a conçu un programme autour de la Première Guerre mondiale à partir de lettres de son Grand-Oncle, et qui a reçu un très grand succès au Royaume-Uni et en Allemagne.

JPEG - 66.4 ko
Robert King ©Keith Saunders
JPEG - 242.6 ko
The King’s Consort ©Taco van der Werf
JPEG - 48.7 ko
Berit Solset ©Maria Baareng
JPEG - 81.9 ko
Robin Blaze ©Dorothea Heise
JPEG - 85.9 ko
Joshua Ellicott ©Sane Seven