Euphonia 2344

samedi 24 août • 21:00 • Fondation et chapelle des Apprentis d’Auteuil - La Côte-Saint-André

Ensemble Orchestral Contemporain
Spirito
Daniel Kawka, direction
Nicole Corti, préparation des chœurs
Stanislas Nordey, mise en espace
Elise Chauvin, soprano (Minna)
Sarah Laulan, mezzo-soprano (Mme Happer)
Jeanne Crousaud, soprano (la servante)
Guilhem Terrail, contre-ténor (Shetland )
Mathieu Dubroca, baryton (Xilef)

H. Berlioz / M. Levinas
Euphonia 2344*

Livret : H. Berlioz
Musique et adaptation du texte : M. Levinas

* Création mondiale - Commande du Festival Berlioz
Co-production : Festival Berlioz / Ensemble Orchestral Contemporain / Spirito

La création de Michaël Levinas sur la nouvelle Euphonia d’Hector Berlioz permet de mettre en lumière l’œuvre littéraire considérable du compositeur écrivain. Les textes laissés par Berlioz sont nombreux : À travers chants, ses Mémoires bien sûr, Les Grotesques de la Musique ou encore Les Soirées de l’orchestre qui comporte le texte d’Euphonia ou la Ville musicale, étonnant récit d’anticipation dont l’action de passe en 2344.

Cette « nouvelle de l’avenir » comme Berlioz la nomme lui-même paraît pour la première fois dans La Gazette musicale en 1844 sous forme de feuilleton. Elle met en scène une cité idéale, Euphonia, entièrement dédiée à la musique. Les principaux personnages de cette histoire sont le compositeur Xilef, préfet des voix et des instruments à cordes de la ville d’Euphonia ; Shetland, compositeur et préfet des instruments à vent et Mina, célèbre cantatrice danoise.

Berlioz décrit ainsi la cité d’Euphonia, située en Allemagne :
« On peut la considérer comme un vaste conservatoire de musique, puisque la pratique de cet art est l’objet unique des travaux de ses habitants. Tous les Euphoniens, hommes, femmes et enfants, s’occupent exclusivement de chanter, de jouer des instruments, et de ce qui se rapporte directement à l’art musical. (…) Il est inutile de dire qu’Euphonia est gouvernée militairement et soumise à un régime despotique. De là l’ordre parfait qui règne dans les études, et les résultats merveilleux que l’art en a obtenus. »

Michaël Levinas s’empare à nouveau de ce récit complexe qui ne peut laisser indifférents les instrumentistes et les compositeurs. Le compositeur est habitué des mises en musique et adaptations scéniques de grands textes littéraires : Go-gol d’après Le Manteau de Nicolas Gogol, Les Nègres d’après Jean Genet, La Métamorphose d’après Franz Kafka ou encore Le Petit Prince d’après Antoine de Saint-Exupéry. Nul doute que Michaël Levinas, avec l’Ensemble Orchestral Contemporain et le chœur Spirito placés sous la direction de Daniel Kawka, permettront de découvrir la nouvelle de Berlioz sous un jour nouveau.

Placement libre

Plein tarif : 45 €
Tarif réduit : 30 €
Moins de 12 ans : 12 €


Autres concerts dans ce lieu :


Logo Conseil général logo aida