Gala Flaubert

Vendredi 20 Août 2021 - 21h00
Cour du château Louis XI – La Côte-Saint-André

Orchestre national de Metz

Constantin Trinks, direction
Véronique Gens, mezzo-soprano

Programme :

C. Erlanger, La Chasse fantastique d’après La Légende de Saint Julien l’Hospitalier de Flaubert
M. Bonis, Le Songe de Cléopâtre, extrait de la suite symphonique Femmes de légende
H. Berlioz, Cléopâtre
F. Schmitt, Salammbô, Suite I
J. Massenet, Hérodiade (scènes de ballet)
R. Strauss, Danse des sept voiles extrait de Salomé

 

1ère série :
Plein tarif : 60 €
Tarif réduit : 45 €
Moins de 12 ans : 15 €

2ème série : 
Plein tarif : 45 €
Tarif réduit : 30 €
Moins de 12 ans : 12 €

[CHANGEMENT DE DISTRIBUTION]

Le chef David Reiland étant retenu au Japon dans le cadre des obligations de quarantaine imposées par ce pays où il est en tournée, nous avons le plaisir de vous informer que le Gala Flaubert est maintenu et qu’en concertation avec lui et l’Orchestre national de Metz, nous avons choisi, pour le remplacer, le talentueux chef allemand Constantin Trinks dont ce sera la première venue au Festival Berlioz !

Cette somptueuse soirée de gala « Flaubert » vient rendre hommage à l’illustre auteur dont on célèbre cette année le bicentenaire de la naissance, avec la complicité de l’Orchestre national de Metz sous la direction de Constantin Trinks et la magnifique mezzo-soprano Véronique Gens.

L’estime et l’admiration entre Flaubert et Berlioz étaient réciproques, comme l’attestent plusieurs lettres dont celle que Berlioz s’empresse d’écrire à Flaubert à la lecture de Salammbô : « …votre livre m’a rempli d’admiration, d’étonnement, de terreur même… j’en suis effrayé, j’en ai rêvé ces dernières nuits. Quel style ! quelle science archéologique ! quelle imagination ! Oh ! votre Salambô [sic] mystérieuse et son secret amour involontaire et si plein d’horreur pour l’ennemi qui l’a violée, est une invention de la plus haute poésie, tout en restant dans la vérité la plus vraie. »

La grandiose épopée de Flaubert mais aussi d’autres de ses œuvres n’ont pas manqué de marquer les esprits et d’inspirer les compositeurs ; Salammbô pour Florent Schmitt, à l’origine une musique de film qu’il adaptera en suites d’orchestre, La Légende de saint Julien l’Hospitalier et Hérodias tirés des Trois Contes de Flaubert pour Camille Erlanger et Jules Massenet. Ce dernier adapte librement l’histoire de Salomé, fille d’Hérodiade et d’Hérode, également au centre de l’opéra de Richard Strauss qui culmine avec la sulfureuse danse des sept voiles de Salomé.

Flaubert et l’Orient traversent ce programme, un Orient exotique et fantasmé, aux passions exacerbées, marqué par des figures féminines fortes comme Salomé et Salammbô mais aussi la mythique Cléopâtre ; cantate pleine d’audaces harmoniques et rythmiques chez Berlioz et œuvre de maturité aux influences debussystes, teintée d’exotisme et de sensualité chez Mel Bonis.


Clé d’écoute – Ce concert sera présenté par Cécile Quesney, musicologue et conférencière, à 20h dans la cour du Château Louis XI – entrée libre dans la limite des places disponibles 

Les autres concerts