Nuits d’été

Samedi 28 Août 2021 - 20h00
Cour du château Louis XI – La Côte-Saint-André

ATTENTION : Ce concert, initialement prévu à 21h commencera à 20h

Orchestre Révolutionnaire et Romantique
Monteverdi Choir

Sir John Eliot Gardiner, direction
Lea Desandre, mezzo-soprano
Cyrille Dubois, ténor
Lionel Lhote, baryton

Programme :

H. Berlioz, Les Nuits d’été
F. Mendelssohn, Ouverture du Songe d’une Nuit d’été
F. Mendelssohn, Le Songe d’une nuit d’été

 

1ère série :
Plein tarif : 75 €
Tarif réduit : 60 €
Moins de 12 ans : 15 €

2ème série : 
Plein tarif : 60 €
Tarif réduit : 45 €
Moins de 12 ans : 12 €

Les six pièces formant les Nuits d’été révèlent un autre visage de Berlioz : celui d’un mélodiste sensible et raffiné, restituant fidèlement l’atmosphère intime des poèmes de Théophile Gautier. Fil conducteur à ces « Nuits d’été », l’amour souvent fragile, parfois perdu, la mort qui plane avec ses fantômes, les voyages sans retour.
En deuxième partie de ce programme, Mendelssohn, grand ami de Berlioz rencontré à Rome et Shakespeare, l’un de ses plus grands coups de foudres artistiques, pour une interprétation féérique de l’ouverture et du Songe d’une nuit d’été par l’Orchestre Révolutionnaire et Romantique.
« Shakespeare, en tombant ainsi sur moi à l’improviste, me foudroya. Son éclair, en m’ouvrant le ciel de l’art avec un fracas sublime, m’en illumina les plus lointaines profondeurs. Je reconnus la vraie grandeur, la vraie beauté, la vraie vérité dramatiques. » (Mémoires, Chapitre XVIII) Mendelssohn vouait lui aussi une grande admiration au dramaturge élisabéthain. Il est un tout jeune homme de 17 ans quand il compose l’ouverture du Songe d’une nuit d’été, qu’il complètera en 1843 par la musique de scène à la demande du roi de Prusse Frédéric-Guillaume IV. Berlioz entend pour la première fois l’intégralité du Songe d’une nuit d’été de Mendelssohn en 1846 et ne tarit pas d’éloges à son sujet, comme en témoigne une lettre au compositeur : « Permettez-moi de vous dire que j’ai entendu à Breslau votre Songe d’une nuit d’été et que je n’ai jamais rien entendu d’aussi profondément shakespearien que votre musique ; en sortant du théâtre j’aurais donné bien volontiers trois ans de ma vie pour pouvoir vous embrasser. »

Clé d’écoute – Ce concert sera présenté par Cécile Quesney, musicologue et conférencière, à 20h dans la cour du Château Louis XI – entrée libre dans la limite des places disponibles 

Les autres concerts