Roméo et Juliette

mercredi 28 août • 21:00 • Château Louis XI, Cour - La Côte-Saint-André

Orchestre et Chœur du Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg
Valery Gergiev, direction
Yuliya Matochkina, mezzo-soprano
Alexander Mikhailov, ténor
Mikhail Petrenko, basse

H. Berlioz, Roméo et Juliette

« Shakespeare, en tombant ainsi sur moi à l’improviste, me foudroya. Son éclair, en m’ouvrant le ciel de l’art avec un fracas sublime, m’en illumina les plus lointaines profondeurs. Je reconnus la vraie grandeur, la vraie beauté, la vraie vérité dramatique.  » (H. Berlioz, Mémoires, chapitre XVIII)

Berlioz découvre l’œuvre du dramaturge anglais à la fin des années 1820, au Théâtre de l’Odéon. Le compositeur s’éprend non seulement des pièces et de la poésie de Shakespeare, mais également de l’actrice incarnant Ophélie puis Juliette : Harriet Smithson. Berlioz se serait même exclamé, à la sortie d’une représentation : « J’épouserai Juliette et ce drame m’inspirera ma plus grande symphonie. » Il épousa Harriet et entreprit la composition de sa symphonie dramatique pour orchestre, chœur et solistes en 1839. Roméo et Juliette, qui doit son existence au don de 20 000 francs que fit Paganini à Berlioz à la suite d’un concert au Conservatoire qui rassemblait la Symphonie fantastique et Harold en Italie, témoigne de l’influence de Shakespeare sur le compositeur, mais également de Beethoven, dont la 9e symphonie laissa entrevoir à Berlioz toutes les possibilités expressives de la musique symphonique.

Dans Roméo et Juliette, les rôles éponymes ne sont pas tenus par des solistes mais par l’orchestre, le compositeur considérant que l’amour qui existe entre les deux personnages ne peut être représenté par des interprètes. Dans ses Mémoires, Berlioz prévient que son œuvre « présente des difficultés immenses d’exécution, difficultés de toute espèce, inhérentes à la forme et au style (…) Il faut, pour bien la rendre, des artistes du premier ordre, chef d’orchestre, instrumentistes et chanteurs  ».

Le Festival crée l’événement en recevant pour la première fois l’une des institutions les plus anciennes et les plus prestigieuses de Russie : l’Orchestre et le Chœur du Théâtre Mariinsky, dirigés par l’immense maestro Valery Gergiev.

Places numérotées

1ère série :
Plein tarif : 75 €
Tarif réduit : 60 €
Moins de 12 ans : 15 €

2ème série :
Plein tarif : 60 €
Tarif réduit : 45 €
Moins de 12 ans : 12 €



Logo Conseil général logo aida