Édito

         Entre la prise de Troie et l’arrivée des Troyens à Carthage, Virgile nous raconte une épidémie, une épreuve encore pour Enée et les siens en Méditerranée : « On venait à peine, ou presque, de tirer les navires au sec sur le rivage […], quand brusquement une infecte contagion vient déplorablement attaquer nos corps (l’air de la région s’était corrompu) et désoler arbres et récoltes. On abandonnait la douce vie ou bien on traînait un corps malade. Saison meurtrière… » L’Enéide, Chant III.

Au Festival Berlioz, entre La Prise de Troie, en 2019, portée par notre Jeune Orchestre Européen Hector Berlioz – Isère, sous la direction de François-Xavier Roth, et précédée d’une incroyable traversée de La Côte-Saint-André, derrière notre Cheval de Troie, et Les Troyens à Carthage, la suite attendue, symbole de nos espoirs en 2021, il ne s’est pas seulement perdu une édition du festival, il s’est produit l’impensable, « une infecte contagion » à l’échelle mondiale, attaquant les anciens, les plus fragiles, les moins chanceux, tuant ici et là l’anonyme et la célébrité, par centaines de milliers, par millions désormais, désolant l’économie, obligeant la culture à l’arrêt. Saison meurtrière dont nous aurions voulu, comme Berlioz, nous dispenser…

Difficile de recommencer sans y penser. C’est pourquoi nous voulons partager le Requiem de Berlioz. Valery Gergiev et le Mariinsky de Saint-Pétersbourg ont accepté d’y croire avec nous. Et parce qu’il faut que la vie continue, nous voulons célébrer l’eau et la terre et vous offrir le plus beau programme qui soit : Sir John Eliot Gardiner, John Nelson, Jordi Savall, Laurence Equilbey, Nicole Corti et tant d’autres artistes, orchestres et chœurs magnifiques, en ont accepté le pari. Rien n’est encore acquis mais nous croyons que si cela nous est permis vous serez tous au rendez-vous pour Le Retour à la vie (c’est le titre de la suite de la Symphonie fantastique). Berlioz nous l’a dit : « On a le droit de concevoir les plus magnifiques espérances » !

Bruno Messina
directeur du Festival Berlioz